banniere

Artichaut

CYNARA SCOLYMUS

PROPRIETES bénéfiques sur : le foie - la vésicule biliaire - les reins. Il est également : anti-bactérien - apéritif - antipyrétique - laxatif -tonique.

PROPRIETES

On utilise en général les jeunes feuilles d’artichaut, qui peuvent être soit :

  • pressées pour fournir un jus qui sera purifié pour donner certaines préparations,
  • desséchées rapidement, fragmentées et mises à macérer (teinture mère),
  • pulvérisées après passage dans l’azote liquide (-190°C), c’est le cryobroyage.

L’artichaut contient de la cynarine qui semble être un antitumoral. Il stimule la vésicule biliaire, tout en agissant sur la cellule hépatique. Il a également une action hypo-cholestérolémiante.

En plus des nombreuses actions connues des principes amers, il possède des acides polyfénoliques ayant des actions hépato rénale, cholérétique et diurétique. Son action diurétique est renforcée par des sels de potassium et des favonoïdes.

UTILISATION

Infuser les feuilles sèches à raison de 1-2 cuillères à café par tasse d’eau. Boire 2 à 3 tasses par jour.

PARTIE EMPLOYEE

Les feuilles

ORIGINE

Plante vivace de la famille des Composées, originaire d’Afrique du Nord. L’artichaut possède une tige qui peut aller jusqu’à 2 m de hauteur avec de grandes feuilles grises souvent épineuses poussant au ras du sol. La partie commestible se récolte avant que les fleurs ne se développent. Lorsqu’on laisse l’artichaut mûrir, il se forme à son sommet une fleur dont la couleur varie du bleu au violet. Comme l’artichaut est une plante composée, il ne s’agit pas d’une fleur, mais d’un ensemble de fleurs appelées fleurons. Chaque fleur se présente sous forme d’une touffe de poils appelée aigrette ayant un minuscule ovaire (futur fruit) à sa base. C’est l’ensemble de ces fleurons qui constituent le foin des artichauts que l’on consomme