banniere

Bilan vital

Dès que l'on perçoit un dysfonctionnement digestif, une sensation de fatigue après les repas, la nécessité fréquente de manger ou l'absence d'appétit, en cas d'affection digestive. En prévention, pour vérifier que ses habitudes alimentaires sont judicieuses, adaptées à ses nécessités. Dans tous ces cas, le naturopathe peut aider à prévenir, récupérer ou rétablir l'équilibre et l'harmonie, afin d'améliorer la qualité de vie.

En matière de naturopathie, l’équivalent du diagnostic se nomme "bilan vital" ou "bilan de vitalité". Celui-ci s’applique à la personne, appréhendée dans sa globalité et considérée dans ses fonctions physiologiques, énergétiques et psychiques.

L’Objectif du bilan vital

Le bilan a pour objectif d’évaluer l’énergie vitale, le système immunitaire, psychique, etc.. Il peut être complété par une autre méthode d’évaluation, l’iridologie. Il s’agit de l’étude détaillée de la partie colorée de l’oeil. Elle permet d’estimer ou de découvrir des traces de surcharge et de manque : un terrain génétique, un état fonctionnel du système nerveux et digestif, émotionel, vasculaire, etc..

Les conclusions du bilan

Il sert fondamentalement à mieux connaître et comprendre la santé du patient, avant sa maladie. Cette lecture originale, non médicale et spécifique au naturopathe, met en relief les divers aspects de la santé afin de s’appuyer sur les forces vives de l’individu, de l’aider à rester en bonne santé (hygiène vitale préventive, éducation sanitaire), et d’accompagner ses capacités d’autoguérison le cas échéant.

L’approche spécifique du Naturopathe

Après s’être informé des troubles personnels, le naturopathe effectue un bilan vital pour apprécier les capacités d’auto-régénération, la faiblesse organique et l’état neuropsychique de la personne. Il interroge sur les coutumes alimentaires, le rythme de vie, repère les éventuels désordres alimentaires, en informe le patient et lui apporte ses conseils.

Ces recommandations personnalisées peuvent s’accompagner d’autres types de préconisations visant à renforcer le système immunitaire au moyen d’autres techniques naturelles qui composent la naturopathie : utilisation des plantes pour stimuler ou pour apaiser certaines fonctions (phytothérapie), hydrothérapie, iridologie, reflexologie.

Quand faire un bilan de naturopathie ?

Dès que l’on perçoit un dysfonctionnement digestif, une sensation de fatigue après les repas, la nécessité fréquente de manger ou l’absence d’appétit, en cas d’affection digestive. En prévention, pour vérifier que les habitudes alimentaires sont judicieuses, adaptées aux besoins.

Dans tous ces cas, le naturopathe peut aider à prévenir, récupérer ou améliorer l’équilibre et l’harmonie, par des moyens naturels et écologiques, afin de conserver le plus longtemps possible une bonne qualité de vie.

Naturopathe et santé de l’appareil digestif

On dit souvent que la santé se trouve dans l’assiette. L’alimentation n’est pas le facteur exclusif d’une bonne santé, mais elle joue un rôle prépondérant. Chaque jour, nous ingérons près de 2 kilos de substances qui entrent par le tube digestif et ressortent par les systemes d’élimination que sont les reins, le foie, les intestins, la peau et les poumons.

Les fonctions digestives

Le choix des aliments et la façon de s’alimenter influent directement sur la fonction digestive. Les nombreuses affections qui l’atteignent (brûlures d’estomac, acidité, ballonements, constipation, diarrhée, colites, ulcères, etc.) nous font réaliser à quel point il est important de savoir s’alimenter.

Les protéines Poissons, viandes, fromages, oeufs, légumineuses, fruits de mer, sont digérés par l’estomac et le duodenum où entrent en action les acides gastriques, puis pancréatiques et intestinaux.

Les amidons Céréales, pain, pâtes, pommes de terre, transformés en bouche et par le duodenum sous l’action de la salive, les acides pancréatiques et intestinaux.

Les lipides Fruits secs, huiles, graisses, sont exclusivement dégradés dans le duodenum par la bile hépatique et les acides pancréatiques spécifiques aux corps gras.

Les sucres simples Pommes, prunes, cerises, etc..., de même que l’eau, les vitamines et les oligoéléments, directement assimilés par l’intestin, sont immédiatement assimilables par les cellules.

Ces bases physiologiques méritent d’être connues, car elles reflètent le mécanisme de la digestion.Très souvent, nous mélangeons certains aliments qui nuisent à l’efficacité enzymatique des organes digestifs et allongent considérablement les temps de digestion.

Si, à ces mélanges, nous ajoutons des inhibiteurs de digestion comme le café, le thé, le chocolat, les soda, l’alcool, il devient impossible de sauvegarder les bonnes aptitudes digestives et de bénéficier de la valeur nutritive des aliments, au détriment d’une bonne qualité de vie.

L’importance de l’alimentacion dans la Naturopathie

L’alimentation est un lien direct entre la mauvaise digestion et les troubles digestifs, parce que ceux-ci apparaissent uniquement lorsque les aliments mal transformés subissent des fermentations et des putréfactions. Ce sont eux qui vont provoquer des inflammations de toutes espèces qui vont vider les glandes digestives et à favoriser les carrences, avec des incidents plus ou moins importants sur l’organisme.