banniere

Naturopathie ou Médecine allopathique ?

Une opposition non fondée du point de vue du naturopathe.

Le naturopathe n'est pas une alternative au médecin, mais un complément ou une aide pour prévenir ou récupérer un déséquilibre physico mental qui peut être à l’origine d’un problème de santé.

Le naturopathe est un éducateur de santé qui apporte des règles d’hygiène de vie, grâce à des moyens et des techniques naturelles comme la diététique, les compléments alimentaires, l’exercice, le relâchement, l’hydrothérapie, la phytothérapie, les huiles essentielles et différentes techniques manuelles comme la réflexologie, le quiromasage, etc...

Le rôle du naturopathe est de faire comprendre et d’apprendre à utiliser les moyens naturels, en fonction de l’organisme et des rythmes de vie de chaque individu. C’est-à-dire, savoir s’alimenter correctement, apprendre à respirer, à optimiser la qualité de sommeil, à contrôler le stress, à renforcer l’exercice physique, etc... Et ce, afin de prévenir ou récupérer un déséquilibre installé, maintenir un système immunitaire actif, pour en définitive, prolonger l’état de santé le plus longtemps possible, et améliorer la qualité de vie.

Il est évident que de nos jours nous abusons des médicaments. Nous voulons qu’ils nous soignent et que ce soit rapide "donnez moi quelque chose pour dormir, quelque chose pour la douleur, quelque chose pour étudier, etc..", mais nous ne voulons pas nous investir un instant dans le processus de récupération. Nous nous sommes habitués à des doses extraordinaires de médicaments, que nous employons pour tout.

Il y a des années les mères et les grand-mères traitaient leur enfants par des remèdes naturels (quand les bébés souffraient de douleurs d’oreilles, elle utilisaient des remèdes comme l’huile d’olive ou les compresses chaudes), sans se rendre compte qu’elles pratiquaient la naturopathie. Et c’est seulement si les remèdes naturels, sans effets secondaires, ne fonctionnaient pas, qu’elles se présentaient au médecin.

De nos jours il est facile de recourir rapidement à l’arsenal de médicaments présent dans toutes les maisons, en se basant sur les principes actifs considérés comme appropriés pour agir le plus rapidement possible, sans faire attention aux effets secondaires, qui génèrent souvent plus de problèmes que la maladie elle-même.

La différence est que nos grand-mères qui réussissaient à guérir de façon naturelle, évitaient les dommages collatéraux provoqués par l’abus de médicaments. Elles savaient que le processus curatif requière du temps, que la grippe avec médicaments dure sept jours, et sans médicaments aussi. Mais en cas de pneumonie elles savaient aussi qu’il faut se présenter chez son médecin.

Le médecin nous prévient des dangers dus à un usage abusif de médicaments. L’immense majorité des principes actifs synthétisés dans les médicaments se trouvent concentrés de façon beaucoup plus sure dans la nature.

La clé est la patience. Il serait absurde pour un naturopathe, d’essayer de rivaliser en célérité avec les outils et connaissances au service des médecins. Nous ne prétendons pas à cela, ni n’en n’avons besoin.

La Naturopathie est un ensemble de méthodes naturelles qui existent depuis la nuit des temps.

Depuis avant les Egyptiens jusqu’à notre époque, en passant par Hippocrate lui-même, la guérison a deux composantes : scientifique et spirituelle.

Cette dernière a été éliminée par la société et les multinationales pharmaceutiques.

Pour le naturopathe, l’effet de ses actes est aussi important que la participation active du patient dans son processus de guérison.

Depuis toujours la santé dépend du niveau d’harmonie avec le milieu ambiant, de l’équilibre social, spirituel, énergétique, alimentaire.

La différence entre médecins et naturopathes est que les seconds persistent à croire en la spiritualité pour arriver à la guérison, par des moyens naturels.

Et même si les médecins et leurs traitements sont les professionnels responsables de la sécurité sanitaire, nous sommes nombreux à penser que l’homme a perdu son instinct d’auto guérison, qu’il lui suffit de retrouver par un mode de vie sain, en harmonie avec la nature.

En conclusion je dirais que médecine allopathique et naturopathie peuvent être un excellent complément pour renforcer un traitement et surtout, pour prévenir l’apparition de nombreux maladies.