banniere

Réflexologie

Durant des siècles, la médecine orientale a reconnu dans le massage des pieds, une forme auxiliaire de diagnostic et de guérison efficace.

Les anciens apprirent empiriquement à localiser les points à manipuler pour produire une réaction "reflet", visant à rétablir de façon naturelle, le courant énergétique et sanguin dont l’affaiblissement, produit des altérations organiques. Ainsi, la récupération s’obtient grâce à la libération d’énergies, conduisant les organes à retrouver un fonctionnement harmonieux.

Plus tard, en occident cette discipline a été appelée “thérapie de zones” et plus récemment réflexologie.

La réflexologie pratiquée probablement de manière intuitive aux travers des temps, est passée à un stade scientifique au début du XX siècle. C’est un médecin nord américain, W. Fitzgerald, qui au travers de ses études, codifia ses premières correspondances de caractère anatomique. Plus tard, celles-ci prirent corps au travers d’une carte des zones reflet. Avec les années, celle-ci s’est enrichie de nouvelles confirmations et vérifications.

Le Dr Fitzgerald, en découvrant la réflexologie en 1913, développa la théorie sur 10 zones énergétiques longitudinales ou méridiens. Elles traversent le corps de la tête jusqu’à chaque extrémité des orteils et des doigts. Ce sont elles qui déterminent leurs zones de correspondance dans le corps.

Ces courants énergétiques sont compris en cinq zones égales, divisées de chaque côté de la colonne vertébrale et du sternum. Chaque zone contient les différents organes, muscles et glandes, situés le long du parcours. Une action sur ces zones provoque une réaction de stimulation à distance.